Mercredi 19 novembre 2014 3 19 /11 /Nov /2014 19:10

4- PS2 Contes de la Bécasse MAUPASSANT (1883) Contrôle de lecture QCM

 

La vérification de la lecture portera sur les titres suivants :

 

Pour tous 

 

- La Bécasse

- Ce Cochon de Morin

- La Folle

- Pierrot

- La Peur

- La Rempailleuse

- En Mer

- Aux Champs

 

Pour les Rose-Orange en plus

- L'Aventure de Walter Schnaffs

 

Bonus pour tous

- Sur une des nouvelles non citée dans la liste de lecture

 

 


Photographie Michel VANDEN EECKHOUDT

 

Dimanche 16 novembre 2014 7 16 /11 /Nov /2014 18:26

3- PS1 Ecrire la guerre Conclusion de séquence

 

 

Comment les témoins de la « Grande Guerre » ont-ils fait pour rendre, par l'écriture, la violence de ce qu'ils avaient vécu ?

 

Les auteurs (romanciers, scénaristes, témoins par leurs lettres... peintre) ont mis en oeuvre différents procédés pour restituer la violence inouïe des champs de bataille et des tranchées de 1914-1918.

Ces procédés ont touché le style, son expressivité, mais aussi la place du narrateur, sa présence dans le récit.

 

Otto DIX La Guerre Détail Otto Dix, Válka/Der Krieg (Triptychon), detail z pravého panelu 1929/32, Galerie Neue Meister © VG-Bildkunst Bonn, 2014

 

Otto Dix, Válka/Der Krieg (Triptychon), detail z pravého panelu 1929/32, Galerie Neue Meister © VG-Bildkunst Bonn, 2014


Parfois, c'est un nombre important, une accumulation de détails réalistes permet de visualiser, ou se représenter, les scènes vécues (BARBUSSE).
Le narrateur peut employer des figures de style pour créer des effets : images (métaphores), exagérations (hyperbole), répétitions... pour intensifier, donne rplus de force aux éléments (BARBUSSE CELINE TRUMBO TARDI REMARQUE)
Les pronoms sujets peuvent impliquer le lecteur (On = nous inclusif BARBUSSE, nous= tous les hommes).


Le narrateur peut se fondre dans le groupe (ON = nous Barbusse ;mais aussi les ennemis peuvent être identiques aux défenseurs de la patrie (ON = ILS = identiques pour TARDI).


Le narrateur en JE peut exprimer directement son opinion (TRUMBO), ou simplement son vécu, ses émotions, il est alors très proche du lecteur (DESPEYRIERES)

Les pensées du narrateur peuvent être prise en charge par un personnage (Paul Baumer pour REMARQUE) qui dit, entre les passages de récit, son ressenti qui évolue au fur et à mesure des horreurs vécues : "Nous sommes devenus des animaux dangereux"

Les pensées du narrateur peuvent être exprimées en discours indirect libre par une voix qui appartient au personnage (Bardamu) et à l'auteur (CELINE)

 

Conclusion

Les textes écrits pour témoigner de la violence extraordinaire de la guerre "industrielle" se sont emparés de la langue (registre familier) et des codes du récit pour les modifier (CELINE).

Un événement jamais vécu a suscité des formes stylistiques neuves (Nouvelle objectivité O. DIX, fusion entre récit et discours (CELINE)

 

Lecture de prolongement pour le porte-vue d'histoire des arts

http://www.histoire.presse.fr/dossiers/la-guerre/heroisme-et-barbarie-le-tournant-de-1914-1918-01-07-2002-5211

 

Devant quoi Otto DIX paraît-il horrifié dans le polyptique "La Guerre" ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

              Otto DIX Dessin pendant son engagement

 

 

Dimanche 16 novembre 2014 7 16 /11 /Nov /2014 18:23

  CLASSE                       NOM                    Prénom                       17-11-2014

 

4-3 LANGUE Interrogation écrite Les FONDAMENTAUX (1 à 5)



1. Les classes grammaticales

Citer les 5 classes variables

____________________________________________________________________________



Donner un exemple de pronom (possessif / démonstratif / indéfini)

____________________________________________________________________________



Donner un exemple d'adverbe

____________________________________________________________________________



2. Les MODES

Donner le nom du MODE du réel

____________________________________________________________________________



Donner un exemple d'IMPERATIF

____________________________________________________________________________



Donner un exemple de MODE de l'imaginaire / du souhait

____________________________________________________________________________



Donner un exemple de SUBJONCTIF (penser au doute, à l'hypothèse)

____________________________________________________________________________





3. Les Natures de propositions

Donner le nom de la proposition qui a du sens en elle-même, seule.

____________________________________________________________________________



Donner un exemple de Principale

____________________________________________________________________________



Donner un exemple de subordonnée (liée à la principale que vous avez donnée)

____________________________________________________________________________



4. Les Types de phrases

A quoi servent les phrases de type exclamatif ?

____________________________________________________________________________



Donner un exemple de phrase injonctive.

____________________________________________________________________________



5. Les Niveaux de langue

Donner l'exemple de votre choix d'un même mot décliné dans deux niveaux de langue différents (vous préciserez entre parenthèse le niveau)



__________________________________________________________________

Recherche

Une image à la une

http://www.agencevu.com/photos/portfolios/730_1198686188.JPG

Calendrier

Novembre 2014
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés